Revue de Presse – Octobre II

Les Revues de Presse visent à fournir une vision d’ensemble de l’actualité mondiale. Publiées deux à quatre fois par mois, en fonction de l’activité internationale, elles se composent d’articles tirés des presses français et étrangères, en libre-accès ou non.

*

Austrian populists expect to be kingmakers as politics takes turn to right – The Guardian

Austrian politics is set to tip to the right less than a year after averting a far-right presidency by the populist Freedom party, with the party on course to emerge as coalition kingmaker in Sunday’s national elections. Though currently fighting for second place behind 31-year-old Sebastian Kurz of the centre-right Austrian People’s party (ÖVP), the Freedom party has managed to dictate the agenda of a campaign centred largely around immigration and fears of radical Islam, and will receive a last-stretch boost from a “dirty campaigning” row between the traditional centre parties. Neither Kurz nor incumbent chancellor Christian Kern of the centre-left SPÖ have ruled out entering a coalition with the Freedom party, whose current leader Heinz-Christian Strache could become the first European politician with a neo-Nazi background to sit in government since the second world war.”

En Europe Orientale, la langue au service du nationalisme – Les Yeux du Monde

« Après que le président ukrainien Petro Porochenko a promulgué une nouvelle loi sur les langues d’enseignement, la Hongrie a réagi le 27 septembre en se déclarant ouvertement opposée à l’intégration européenne de l’Ukraine. Cette loi, entrée en vigueur le 25 septembre, vise à accroître le poids de l’ukrainien dans l’enseignement scolaire au détriment des langues minoritaires. Orientée contre le russe, qui est la langue maternelle de nombre d’ukrainiens dans l’est du pays, cette décision lèse également des minorités dans la partie occidentale du pays, notamment hongroise et roumaine. »

Tillerson to visit Beijing, plan for Trump’s trip – China Daily

US Secretary of State Rex Tillerson will be in Beijing on Saturday in a visit that will pave the way for US President Donald Trump’s trip to China before the end of the year. The top US diplomat will meet State Councilor Yang Jiechi and Foreign Minister Wang Yi to exchange views on bilateral ties, the planned Trump visit and major international and regional issues, Foreign Ministry spokesman Lu Kang said on Wednesday. Tillerson’s second visit to China, following his trip in March, is part of the recent frequent exchanges between the two countries. US Commerce Secretary Wilbur Ross was in Beijing on Monday. The first round of the China-US Social and Cultural Dialogue, co-hosted by Vice-Premier Liu Yandong and Tillerson, was set for Washington on Thursday. It’s not surprising for China and the US to have a number of high-level exchanges within a week, reflecting the normal and friendly relations between the two powers, Lu said.”

Mourir au combat : l’impensé des forces d’autodéfense japonaises – Ultima Ratio

« Dans les années 1990, le débat sur les Forces d’autodéfense japonaise (FAD) a évolué. Il s’agit dorénavant moins de contester l’existence constitutionnelle des FAD que de s’interroger sur leurs missions et les dangers nouveaux auxquels les soldats japonais sont désormais confrontés. En effet, en dépit des précautions d’usage dans les paquets législatifs sur la sécurité nationale qui se sont succédé depuis lors, et des effets de rhétorique, la montée des tensions autour des îles Senkaku d’une part, la multiplication des engagements extérieurs des FAD dans des zones plus ou moins exposées, comme en Irak ou au Soudan du Sud d’autre part, ont fait resurgir la crainte qu’un membre des FAD puisse être tué en mission ou amené à tuer pour se défendre. Le spectre de la guerre, consciencieusement enfoui dans l’inconscient collectif après l’expérience de la Seconde guerre mondiale et des décennies de pacifisme, refait lentement surface. »

Enter Huntsman, Trump’s New Man in Moscow – The Moscow Times

Jon Huntsman, confirmed as the next U.S. Ambassador in Russia on Friday, has made little secret of what sort of diplomat he intends to be. He will meet dissidents, end human rights abuses and help solve the conflicts in Syria and Ukraine, all while cultivating a “necessary” relationship with Moscow, he said during his confirmation hearing earlier this month. The former Utah governor arrives to Moscow at a delicate time. A U.S. investigation into Russian electoral meddling is spiralling. Relations between the White House and the Kremlin are at a “low point,” his predecessor John Tefft told The Moscow Times the day of his departure.

La crise du multilatéralisme et l’avenir de l’action humanitaire – IRIN News

« Bien avant les élections américaines de novembre 2016, sont apparus des signes évidents que le multilatéralisme était en crise. En réalité, l’élection de Donald Trump n’est qu’un développement de la spirale négative qui tournoie depuis un certain temps déjà. Le symptôme le plus apparent de cette tendance est l’incapacité de la soi-disant communauté internationale à répondre de manière efficace aux conflits armés. De l’Afghanistan à l’Ukraine, de la Libye au Yémen, du Soudan du Sud à la Syrie : le Conseil de sécurité des Nations Unies est face à un blocage, et il n’y a pas de répit en vue pour les populations civiles. Bon nombre de conflits sont aujourd’hui des « zones de guerre exemptées du DIH » : le droit international humanitaire est appliqué de manière marginale et les principes humanitaires ne sont plus observés – à la fois par les groupes armés étatiques et non-étatiques. Les massacres, les actes de torture, les stratégies de « reddition ou mourir de faim » se multiplient malgré les plaintes. Ceux qui arrivent à fuir les zones de guerre ne s’en sortent guère mieux. »

China’s Communist Party makes final preparations for key congress – The Japan Times

China’s Communist Party opened a meeting Wednesday to make final preparations for a key party congress later this month, state media said, a five-yearly event where President Xi Jinping is expected to further tighten his grip on power. The seventh plenary session of the party’s Central Committee will review draft reports on the work of the party, its discipline and anti-corruption commission, and amendments to be made to the party’s constitution, all of which will be delivered at the 19th Party Congress that opens on Oct. 18, the official Xinhua News Agency said. The congress will “summarize historical progress and precious experiences” in advancing socialism with Chinese characteristics gained with Xi at the party’s core, Xinhua said.”

Le Rafale est mort, longue vie au Rafale – Le Fauteuil de Colbert

« La France s’est ménagée de nombreuses options quant à la prochaine génération d’avions de combat dans un cadre européen, même si la tentation subsiste de ne pas fermer la porte à l’option nationale si dévalorisée, malgré son éclatante réussite pour répondre aux objectifs politico-stratégiques. Entre les calendriers des uns (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique) et des autres (Armée de l’Air et Marine nationale), le débat doit s’ouvrir sur l’appareil de supériorité aérienne qu’il nous faut et qui demeure indispensable pour notre autonomie d’appréciation et d’action – et partant de là, de notre capacité à entrer en premier sur un théâtre d’opérations. Il a pu se dire lors de récentes rencontres aériennes – peut-être au cours d’un exercice Atlantic Trident entre les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ? – que le F-35A aurait surpris par ses capacités de supériorité aérienne. Dans cette perspective, si le F-35 est régulièrement présenté comme un aéronef non-spécifiquement conçu comme un avion de supériorité aérienne, les nouvelles normes technologiques américaines en la matière dont il bénéficie lui procurerait des avantages dans l’action réseau-centrée relativisant le handicap que représente le fait d’avoir été optimisé pour l’attaque au sol plutôt que pour la chasse et l’interception. »

Spanish PM calls for clarification on Catalan declaration of independence – El Pais International

The Spanish government held an extraordinary Cabinet meeting on Wednesday morning to discuss the unilateral declaration of independence announced on Tuesday by Catalan premier Carles Puigdemont, who immediately placed independence on hold and demanded talks. Prime Minister Mariano Rajoy then made a brief public address at noon on Wednesday in which he announced he had formally requested that the Catalan premier clarify whether independence had in fact been declared. “This notification comes before any measures that the government can take within the framework of section 155 of the Constitution,” Rajoy specified, referring to a provision which would allow central authorities to temporarily intervene in Catalonia’s affairs.”

Défense : les priorités stratégiques de la France – La Croix

« Le conseil de défense doit approuver, mercredi 11 octobre, la « revue stratégique des armées », un document déterminant les grands choix miliaires de la France. Ce document de 50 pages, rédigé par un comité de 16 personnalités présidé par le député européen Arnaud Danjean, sera partiellement rendu public vendredi 13 octobre. Cette revue stratégique actualise le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale adopté en 2013 sous François Hollande à la lumière de la série d’attentats djihadistes qui ont secoué la France et l’Europe ces deux dernières années. Depuis cette date, l’amplitude de la menace terroriste a changé, les menaces russes et cyber ont augmenté tout comme « les incertitudes liées à certains partenaires clés » avec le Brexit et l’élection de Donald Trump. »

The Persistence of Pax Americana – Jacobin

After spending the past few years worrying that they were presiding over a decaying empire, the architects of American power woke up the morning of November 9, 2016 and realized their latest nightmare had become a reality. Donald Trump — in their estimation, a loose cannon who could accelerate the unraveling of the global order that the US has led and managed since World War II — would be the next president. The same man who accused allies of taking advantage of the US, praised rivals for their strong leadership, and repeatedly condemned longstanding pillars of US diplomacy would be directing the American empire. On Election Day, Washington insider Daniel Serwer spoke for the establishment when he excoriated Trump as “erratic, inconsistent, and hyperbolic.” Only Hillary Clinton, with her “long track record well within the post-9/11 foreign policy consensus,” was properly qualified to “restore American authority,” he said.”

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s